Louis Mexandeau, 15 mars 2003


Quelle stupéfaction en découvrant la presse ce matin :

Ouest France - 23 février 2010

           Petite révolution dans l'actualité municipale bien calme de la cité de Guillaume le Conquérant. La ville change de braquet et décide de draguer la frange la plus jeune de l'électorat caennais. Inspirés par la réussite de la dernière quinzaine commerciale qui a vu fleurir dans les rues de la ville, de petits groupes de danseurs grâce à la musique bon marché diffusée par de petites enceintes, les services généraux de la capitale régionale ont décidé de prolonger "la folle aventure" dans la rue Arcisse de Caumont, chaque soir du mardi au samedi ! Ainsi, depuis quelques jours, des travaux ont débuté, et d'ici le mois d'avril cette rue mi-piétonne, mi-pochtronne sera la première de France complètement sonorisée.

<< Les travaux ont débuté seulement cette semaine en raison de l'attribution tardive des marchés, mais ils devraient être achevés pour la haute saison. II fallait que cet axe fréquenté soit enfin équipé. De larges enceintes vont désormais permettre aux piétons de danser dans la rue sans déranger les riverains  grâce à une nouvelle technologie permettant aux ondes de stopper leur course à 60 cm des fenêtres des habitants récalcitrants >> a précisé Jean-Patrick Lucchetti, conseiller délégué aux travaux. Le coût total des travaux réalisés par l'entreprise BOOUSE est estimé à 400 000 euros.

          A cette occasion, la municipalité a annoncé son intention de débaptiser la rue Arcisse de Caumont (Archéologue normand du XIXème siècle) pour lui donner un nom plus emblématique de la jeunesse caennaise triomphante. Aucun nom n'a officiellement été avancé, même si dans les couloirs non chauffés de l'hôtel de ville la proposition de "Très Primitive Strasse" a été murmurée à l'oreille d'un adjoint au maire. La question fera prochainement l'objet d'un débat en conseil municipal. Vous êtes bien évidemment conviés à y participer.


T.A.


                                         La maison des Tilleuls, 1er soutien du projet.


Pour info, notez que {tr/pr} sera en campagne au milieu du chantier 2 vendredis d'affilée, le 26 février à l'UBU de 19h à 1h du matin, et le 5 mars à la Garsouille de 19h à 1h du matin. L'entrée sera libre, gratuite, offerte, et même remboursée.

Et comme disait Karen Cheryl dans Vitamine :

" Bisous les copains "