{tr/pr} très primitive

Très Primitive Musique Blog

Heads of {tr/pr}

Init.

Init. est le groupe phare de {tr/pr}. En 2009, alors que Skipkod, Shikuano et Ovilsky composent déjà des morceaux chacun de leur côté, ils décident d’unir leur force pour créer un live à 3. Ils synchronisent leur laptop et superposent leurs boucles, créent de nouveaux morceaux et présentent un live d'1 heure au bout de quelques mois seulement. Le son minimal techno d'Init. est puissant, maîtrisé et dangereusement efficace sur le dance-floor. Au cours de l'année 2010 Init. l'aura prouvé sur scène aux côtés d’artistes locaux mais aussi internationaux comme Scan X, le bras droit de Laurent Garnier ou encore The Cox, le groupe berlinois qui monte. Leur passage au Cargö aux côtés du mythique Reinhard Voigt marque les esprits et les encourage à aller plus loin. Jusqu’à Berlin par exemple où Init. était en tournée pendant une dizaine de jours en avril 2011.

Shikuano

Après des débuts dans la musique en tant que guitariste et chanteur rock, Pierre Chicoyneau de Lavalette s’amourache de la musique électronique à l’aube des années 2000 et devient le dj Hans Hubert Vorm au sein de l’association Asymetrik avec son camarade Ovilsky. Il émigre ensuite à Valence en Espagne, où il parfait sa connaissance des logiciels de production musicale et y développe son premier live. En 2007, il revient en France, sous le pseudo Shikuano, puis fonde avec plusieurs amis le collectif Très Primitive au sein duquel il revendique une influence berlinoise tant du point de vu musical que dans l’esprit de la fête en lui même. Pendant qu’il se produit régulièrement dans les bars de Caen, Paris, Rennes (sous sa casquette de dj), il poursuit son travail de création musicale. Vient alors la naissance du premier groupe live de {tr/pr}, qu’il forme avec Ovilsky et Skipkod : Init.

Ovilsky

Lassé d’ « headbanger » à la basse au sein du groupe Hardcore métal (Hentaï), François Hauville se tourne vers les rythmes digitaux à la frontière du nouveau millénaire. Il devient alors Dj sous le nom d’Ovilsky d’abord au sein d’Asymetrik, puis dans Très Primitive dont il est l’un des créateurs et le premier président. Tatoué au fer rouge par le son minimal/house, il puise l’inspiration de ses sets des nombreux séjours à Berlin, où il envisage de reprendre le mythique bar 25. Parallèlement, il travaille sur ses propres morceaux et développe ses connaissances dans la production avant d’intégrer le trio live Init. Sur scène, il est facilement reconnaissable, c’est celui qui a toujours le poing en l’air !

Signoptic

Issu de la culture rock, c'est aussi avec une guitare que Jeremy Florent A.K.A. Signoptic a fait ses premières armes dans la musique, puis au milieu des années 90, il se tourne vers les nouvelles technologies afin de mêler sons analogiques et numériques. De 1999 à 2004, il fait partie de l’aventure Com@ndo, association au sein de laquelle il organise dans tout l’ouest de la France des évènements artistiques, et sort même quelques disques pour des groupes dont il assure le développement et la promotion. Parallèlement il poursuit son travail de production dans une mouvance oscillant entre abstract hip hop, electronica et techno. En 2008, Signoptic est aussi au départ du crew Très Primitive pour lequel il est dj, mais aussi responsable de l’identité visuelle. Cela ne l’empêche pas de continuer à fouiner dans ses machines, pour élaborer de nouvelles pièces désormais orientées vers l’électro-synth-pop et la techno minimale.

Toon Ass

Adepte d’une musique électronique aussi racée que sexy, Toon Ass comme son nom ne l’indique pas aime faire danser les gens avec une certaine distinction. Si la musique minimale pop reste son crédo, dans chacun de ses sets transpire une passion pour la musique au sens large (jazz, soul, rock, disco…) qu’il a pu développer depuis plus de 10ans dans le cadre de son activité de journaliste. Amoureux transit du label Kompakt, il en conserve rigueur et hétérogénéité dans le choix de ses morceaux. Sa maxime préférée : «Pas besoin d’accélérer le tempo pour donner l’envie de danser. » Par ailleurs, Toon Ass travaille actuellement avec Shikuano, sur le nouveau projet pop techno de {tr/pr} : Los Asnos. Enfin il est aussi la plume du blog Très Primitive Musique.

Nilov

Pianiste classique de formation, Nilov se met à la musique très jeune et commence par s'intéresser au jazz et à l'improvisation. Une passion qui le suit toujours, puisqu’il officie encore à l’heure actuelle, dans le groupe jazz électro-acoustique : Hermit's Valley. Mais parallèlement à la fin des années 1990, monte en lui une passion soudaine pour les musiques synthétiques, c’est à ce moment qu’il décide de toucher à ses premières platines. Sa rencontre avec Shikuano et Ovilsky renforce son intérêt pour la production, qu’il matérialise grâce à ses machines. Aujourd’hui c’est aux côtés de son compagnon K qu’il peaufine ses premiers morceaux.

K

Fleuretant d’abord avec la deep house puis l'électro, c’est aujourd’hui à la techno minimale que K, dj depuis 10 ans, s’adonne. Fervent défenseur de la musique électronique en Normandie et en Bretagne, c’est tout naturellement qu’il intègre l’association « très primitive » en 2009. Il se produit régulièrement dans les bars de Caen et de la région, et développe actuellement de nouveaux projets notamment avec Nilov.

Skipkod

Romain Garin est une figure locale de la musique techno. Jeune, adepte de rock et métal il se tourne vers la scène industrielle. Passerelle toute trouvée vers les musiques électroniques. Propulsé derrière les platines à l’époque des free parties, il a connu depuis, tous les courants électroniques avant de s’affirmer petit à petit comme un artiste minimal techno. Connu d’abord sous le nom de Rom1, puis Samsweet, il sort en 2007 un maxi sur le label Krysalide. En 2009, il réapparait avec Très primitive en tant que Skipkod, et met son énergie créatrice débordante au service notamment du projet : Init. Mais il est aussi actif derrière son lap top que derrière ses platines. Capable de djsets marathons, ses choix se portent définitivement vers une techno hypnotique et mentale.

Makatisgay

Après quelques années d'hibernation, là-haut dans les pays du nord de l'Europe, le projet dj Makatisgay est ressorti du frigo à l’automne 2009. Cette vieille raclure féline insaisissable et mystérieuse est le chaînon manquant entre disco, krautrock, funk, new wave, soul, jazz cosmic, progressive, ambiant et "love music". A la frontière de la ringardise et de l’avant-gardisme, Makatisgay est une sorte de militant des années 2010 d'une époque "flower power" pas si révolue…

Publié le vendredi, février 26 2010 par Signoptic